Traduire

lundi 30 septembre 2013

.






















Qui murmure le Nom
dans l'ombre
à petit feu
le Nom caché capable
d'ensoleiller
la solitude la plus seule
la nuit la plus infranchissable

ne sait qu'il vient
d'éveiller quelque part une source
ou le chant d'un oiseau
dans un coeur apatride
une vie
sans levain.


Gilles Baudry




















































.

mercredi 25 septembre 2013

.


















Ô nuit natale qui me rends

ta voix visible
   dans cette basse continue
de la source cachée
   dont je tais par amour
le nom
         le lieu intime
                    et infini.

Gilles Baudry










































.

mardi 24 septembre 2013

.





















La brise musicienne
   passe les doigts
dans la rangée de peupliers


Gilles Baudry









































.

lundi 23 septembre 2013

.


















Seul écouter la neige
aux versants du secret
peut éclairer la nuit
et ouvrir les forêts


Gilles Baudry



























.

samedi 21 septembre 2013

.























ce chant
profond
jusqu'au silence
inclus.


Gilles Baudry







































.

vendredi 20 septembre 2013

.





















       et nous ici conduits par quelle voix


Gilles Baudry








































.

jeudi 19 septembre 2013

.






















        en chemin l'arc-en-ciel noue l'alliance



Gilles Baudry














































.

mercredi 18 septembre 2013

.





















ce qu'est pour l'herbe la rosée
assurément
                 vous l'êtes l'un pour l'autre.


Gilles Baudry













































.

mardi 17 septembre 2013

lundi 16 septembre 2013

.






















Solitude aux yeux clos
aux ailes repliées

les vagues psalmodient
les versets de l'absence.


Gilles Baudry













































.

dimanche 15 septembre 2013

.




















Chez nous
on ne questionne pas
on répond à l'appel du large
    de l'inconnu


Gilles Baudry














































.

samedi 14 septembre 2013

.




















Comme les roses
au verso de leurs paupières baissées
portez en vous
ce lourd secret qui les rend si légères
l'embrasement des aubes
   des mélèzes
à la lisière incandescente du dicible.


Gilles Baudry














































.

vendredi 13 septembre 2013

.






















Des nuages gardez souvenance
ils ont le sommeil si léger
qu'ils finissent toujours par céder à leurs rêves
   de lointains
de fables, de foehns et d'horizons
   insoupçonnés


Gilles Baudry


















































.

jeudi 12 septembre 2013

.



















Comme le monde a mal au temps

S'il confiait la patience
à des mains magnanimes
à toute sève humaine
    le givre
redeviendrait rosée
    les pierres
enfanteraient la source



Gilles Baudry

















































.

mardi 10 septembre 2013

lundi 9 septembre 2013

.



















Les forêts viennent-elles de la mer
dans le sillage des grands vents
   ou de plus loin
       que l'avenir


Gilles Baudry














































.

dimanche 8 septembre 2013

.























Par bribes seulement
une autre voix
parle de l'autre côté de la terre

L'envers des choses peu à peu
se met

à rayonner.


Gilles Baudry






















































.

samedi 7 septembre 2013

.























Tu irais dans les mots

comme va le beau temps


Gilles Baudry













































.

vendredi 6 septembre 2013

.

















Les premières lueurs
font de chaque rencontre
   une visitation


Gilles Baudry











































.

jeudi 5 septembre 2013

.





















Verdure du silence

Secret n'ayant d'autre patrie
   que la lueur
de la germination


Gilles Baudry
























.

mercredi 4 septembre 2013

.























Ecris
    avec des mots d'aménité
pour mettre
un peu de baume sur les plaies d'un monde
    encore à naître.


Gilles Baudry














































.

mardi 3 septembre 2013

.







VERSANTS DU SECRET














écris
      pour que la braise de ces mots
      de nuit puisse germer


Gilles Baudry
























.

[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]