Traduire

dimanche 29 août 2010

Joseph Delteil

Chemin de poésie de Villars-en-Val
(Magali Arnaud et Philippe Forcioli)
















.

samedi 21 août 2010

.








Ecrire

Comme un arbre s’ébroue

Dans le matin


Cadeau si rare


























.

vendredi 20 août 2010

.








Arbres c’est vrai

Je ne vous nomme plus

Mais je ne vous quitte pas


Je vous emporte

Sanctuaire gravé

Au courant de mes racines































.



jeudi 19 août 2010

.











Les mots ne sont-ils pas trop usés

Pour dire Cela

Qui trace encore la croix des nuits

Face à l’océan qui clignote

Son peu de foi


*



Seule la parabole

Pourrait laisser passer le vent


Je marche

Dans cet amour en nudité

Perdu aux portes de la mer


J’annonce

Ce qui reste à sauver































.

mercredi 18 août 2010

.






A Georges Perros






J’ai un ami qui sut laver les mots

Pour s’approcher de l’autel

Où ils se taisent enfin


Il ne connaissait pas les gestes

Mais en éprouvait la vibration


Jusqu’à la langue muette



























.

mardi 17 août 2010

.









Une ville

Se peut-il qu’elle soit nue

Vidée de tous ses habitants

Offerte à tous les vents marins

Jaillie de la roche la plus dure

Solaire jusqu’à l’ivresse










St-Malo
























.

lundi 16 août 2010










L’arbre

S’il se tait

Comment serais-tu certain

De ne pas lire

Les cicatrices de son nom

Hiéroglyphes secrets

Cachés sous l’écorce


C’est d’ailleurs son silence

Que tu cherches


L’austère rugosité

Supportant sous la paume

La caresse du vent

















.

lundi 9 août 2010

dimanche 8 août 2010

samedi 7 août 2010









Aucun mur

N’arrête le souffle

Le nomadisme

Est intérieur













.

jeudi 5 août 2010









Car d’autres pluies viendront

Sur nos habits de laine

Et nous nous souviendrons

Des trouées de la joie

Des feux dans les clairières

Et des clameurs du vent


La présence la présence

Comme un arbre planté

Et tout au fond du ciel

L’immense table dressée














.

mercredi 4 août 2010







Où es-tu

Toi qui signes

A chaque instant

D’une date éphémère

Et c’est comme si l’océan

Avait trouvé son lieu

Son espace unique

Sa source intarissable













.

mardi 3 août 2010














Simple mot

Qui dit le jour

Avant le jour


Et son orientation

Secrète


Pierre roulée

Sur les genoux

De la nuit

D’où la parole

Fait source


Nom murmuré

qui relie l'être

en son ouvert























.
[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]