Traduire

mercredi 24 octobre 2007

C'est ainsi qu'il faudrait écrire
par touches successives
à la manière d'un paysage
qui se donne à mesure

N'espère rien de la ligne continue

Fais jouer la lumière

Invite les sommets
à reposer sur leurs bases

Assieds-toi
et contemple
amusé
le spectacle imprévu
de la parole

1 commentaire:

Tage a dit…

Bonsoir...

Il y a quelques jours, au hasard d'une recherche, votre lien s'est affiché parmi tant d'autres. Et j'ai commencé à contempler votre parole écrite, n'osant pas laisser un mot.

Il y a comme un écho ou serait-ce, peut-être, le vent qui fait parler les feuilles des arbres ou, simplement, leur enfance qui se fait entendre de si loin.

Cela est beau et bon à lire.

Merci!

[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]