Traduire

mercredi 6 février 2008

Les lettres
Dessinent autour d’un souffle,
Leur lumière.

Par là qu’elles t’appauvrissent.

Cet exercice du vide qui t’appelle,
Est-ce qu’imperceptiblement
Il te transforme aussi ?

Tu ne sais jamais à l’avance
Si la nuit sera complice.

1 commentaire:

sticker a dit…

It seems my language skills need to be strengthened, because I totally can not read your information, but I think this is a good BLOG
jordan shoes

[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]