Traduire

mardi 4 mars 2008

Ecrire disais-tu,
Cette vocation que l’on choisit
Chaque matin.

Et c’était vaste
Comme la terre entière,
Simple comme je jour,

Evident
Comme la table
Ouverte devant toi.

C’était le ciel
Qui chantait aux fenêtres,

C’était l’étoile
Qui te tendait les bras.

Ecrire disais-tu,
Et tu laissais l’appel
Retentir silencieux
Tout au fond de toi.
[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]