Traduire

samedi 8 mars 2008

L’instant favorable,
C’était en toi
Ce silence brûlé,

Cette fête incandescente
Tout au bout de tes doigts,

Le feu
Quand il vous a frôlé,

Cet éclat de rire entre vous,
Ce coup d’archet si doux.

C’était la joie
Qui te faisait plier,

L’heure
Où tu te jetais
Dans l’incendie
De ta vie donnée.

1 commentaire:

materials a dit…

It seems different countries, different cultures, we really can decide things in the same understanding of the difference!
nike shoes

[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]