Traduire

mercredi 19 mars 2008

Peut-être qu’un seul poème,
Un jour, un matin,
Rassemblerait tout l’amour
Que tu portes en toi,

Peut-être mettrait-il le feu
A toutes tes fenêtres,

Sortirait-il pieds nus
Dans le vent en courant,

Peut-être danserait-il léger
Tel un astre filant,

Vers le noir obscur
Où perce
Le diamant de son chant.




Pour Christiane Singer
En ce Mercredi Saint de son départ
Voilà un an!



S’il n’y avait ces rencontres
Dans la Voie lactée,
Ces rendez-vous impromptus,
Ces noces des matins,

S’il n’y avait cette heure
Qui frappe au tympan du monde,

S’il n’y avait ce silence
Quand il vous a frôlés,

S’il n’y avait cette terre promise,
En vous,
Qui brûlait,

Pâques, dont les bourgeons
Entre vos doigts flambaient,

La Vie vous aurait-elle jamais fait
Ce cadeau
D’une gloire insensée ?

Le chant
D’un seul tenant
Célébrant votre royauté!
[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]