Traduire

mercredi 16 avril 2008

Ces traversées sauvages
Où tu te voulais là,

Juste à l’endroit
Où la balle passe,

Tu lui offrais ton cœur
Sans inquiétude,
Sans sommation,

D’un parfait abandon.

Ta couronne de bois
Flambait

En ce sacre de juillet.
[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]