Traduire

mercredi 14 mai 2008

Tu avais l’eau pour sœur.
Bien d’autres avant toi
L’avaient chantée !

Elle était partageuse et pure,
Transparente au mystère.

Elle revenait la nuit, le jour,
Jamais tu ne le savais.

Elle nourrissait
Tes branches souterraines,
Redonnait du printemps
A tes feuilles.

Tu n’avais aucun pouvoir sur elle.

Et si un jour elle ne revenait plus,
Qui souffrirait le plus
Tant la vie, en vous séparant
Vous avait à jamais unis ?
[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]