Traduire

lundi 14 juillet 2008

.


Pour Ingrid Bétancourt


Chacun allant sans bruit
Silencieux vers lui-même,
Soupesant chaque fruit,
Caressant chaque tronc,

Se heurtant chaque jour
Aux ronces des problèmes
Mais ne renonçant pas
A voir enfin la plaine,

S’en allant son chemin
De femme, d’homme,
S’employant sans compter
A faire grandir la joie,

Etonné d’épouser des ombres,
Cherchant la douceur même,
Voulant taire sa soif
Aux eaux de la tendresse,

Toujours familier des nuits
Guettant sans fin le jour,
Comptant les arbres, les nids
Retournant chaque pierre,

Cherchant enfin le lieu
Où l’on croit, où l’on aime
Sûr de le porter déjà
Comme un trésor au fond de soi !




*
[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]