Traduire

dimanche 12 octobre 2008




L'arbre semble reposé.

Christian Bobin





Je n’ose plus le vent,
C’est lui qui m’anticipe !

Je ne m’attarde plus
Au bréviaire des saisons,

J’abandonne à la nuit
Tout ce qui veut marcher.

Je n’ai plus d’autre étoile
Que le sel de l’instant.

Je m’apprête à céder
Sur ce que j’ai conquis.

Je laisse qui me précède
Effacer le chemin.




.

[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]