Traduire

samedi 6 décembre 2008









Est-ce qu’un jour un poème
Saurait porter le feu,
précéder le juste,
Indiquer l’inaccompli ?

Saurais-tu être lu
Par la parole qui te profère ?

Saurais-tu la laisser croître
Sans regarder en arrière,
Sans calculer où elle conduit ?

Saurais-tu arpenter ses voies ouvertes
Et la laisser brûler,
Oublieuse du bois qu’elle consume ?





.
[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]