Traduire

dimanche 21 décembre 2008








Tout au bout du silence
Est-il vrai qu’il y a des fleurs,
Se demande l’arbre
Epousant la terre en secret.

Nous naissons d’étoiles
Qui nous ignorent
Et que nous ne voyons pas,

Mais nous portons leur nuit
Au fond de nous
Comme un écrin.





.

3 commentaires:

sticker a dit…

gucci purse
cheap gucci
cheap gucci
gucci wallets
prada

Quichottine a dit…

C'est un merveilleux poème que j'ai découvert chez Jackie.
Vos mots me plaisent infiniment.
Merci pour ce partage.

nell overblog.com a dit…

"Ses longs doigts s'agitaient, parcourus par la brise, alors mon tendre ami susurra sa chanson"... Voilà de quelle façon je parle de l'arbre de mon enfance. Un grand merci pour Quichottine de nous avoir mis votre lien.

[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]