Traduire

jeudi 26 décembre 2013

.

















photo : Cécile BH Nunda Foto






Tout ce qu'on trouve au fond d'une journée

Les brumes encloses dans leurs secrets
Le chevreuil qui foudroie la clairière
Ce rayon de soleil qui vous touche l'épaule
ce bruit d'ailes entre exil et absence

Tout passe et porte nom de pauvreté


Gilles Baudry










































.

1 commentaire:

Robert-Etienne Empain a dit…

Cher Jean Lavoué,
Vous avez eu la bonté de me baptiser Chercheur de beauté et de placer un lien vers mon blog Attention, l'art peut ressusciter la vie ! dans la marge bourgeonnante de votre Arbre à poètes. Mais, vous l'avez probablement constaté, ce blog a été supprimé, non par moi mais par des pirates qui ont cherché, non pas la beauté, mais à abuser de mes amis via mon compte Google.
Ce blog de 5 années a donc été perdu et avec lui un grand nombre de visiteurs et de liens. Par précaution, j'avais sauvegardé les contenus et quelques liens.
Reprenant courage en ces jours Noël, je l'ai semé à nouveau, me plaçant dans la lumière et la joie indestructibles de la Naissance de Notre Seigneur Jésus Christ.
Vous retrouverez ce nouveau-né sur Blogger à l'adresse suivante : http://robertetienneempain.blogspot.pt et sur Tumblr (via des liens sur le blog).
Belle Année à vous apôtres de lumière, de joie et d'amour. Robert (Etienne) Empain

[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]