Traduire

mardi 28 février 2017

.























Ces milliards d'écrans
À chaque instant qui nous informent,
Nous scrutent et nous discernent,
Mais nous ne le savons qu'après,
Éclipsent progressivement en nous
Cette clarté obscure
Par laquelle nous lisions jusqu'alors le monde
Comme la demeure intime
Du poème que nous étions.

Pas d'autre remède
Que de leur opposer,
Sans le dévoiler,
Ce secret que nous habitons toujours
Et qui nous sauve !

Jean Lavoué
poème de la nuit du 27 au 28 février 2017

-->
Photo Jackie Fourmiès http://parnassie12.eklablog.com/






















.

1 commentaire:

[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]