Traduire

jeudi 5 mars 2020

.















Si un poème naissait
Au bout de tes doigts
Aussitôt 
En ferais-tu l'offrande à la nuit
Dont il fut complice
Ou bien comme l'oiseau
Le laisserais-tu héler le matin
De toute la force de son chant ?

Jean Lavoué, 5 mars 2020
Photo TeeFarm/Pixabay























.

1 commentaire:

[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]