Traduire

mardi 2 décembre 2008









Tu as laissé
La vision s’imposer.

Jour après jour,
Tu mesurais l’ombre restante,
L’espace profitable.

Tu donnais leur chance aux branches,
Devançant leurs routes de lumière.

En toi,
L’arbre accompli
Ne cessait de prophétiser.





.
[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]