Traduire

mercredi 3 décembre 2008









Ces couleurs d’enfance
Que tu n’as pas oubliées
Te rappelant tes premiers bourgeons
Cherchant à tâtons le ciel :

De toutes tes tentacules
Tu te sentais relié
A des milliards d’autres arbres

Le monde était en toi,
La vie t’avait fait ce cadeau,
Simple, irréfutable,
De t’emporter dans sa ronde,

Elle te faisait témoin
De sa jubilation.





.
[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]