Traduire

mardi 31 janvier 2017

.























Les murs, la honte, l’effroi…
La pantomine d’un homme épris d’hiver et de nuit,
Et cette colère qui monte en nous !

Les déambulations sourdes des errants que nous sommes
Solidaires, rabroués mais vivants,
Effarés cependant du chaos qui de partout chemine.

Même si le cœur nous lâche,
Même si le monde est froid où le soleil recule,
Nous ne céderons rien !

A l’orgueilleuse signature,
Nous opposerons notre droit d’humain,
De fraternité et de plein vent.

Rien ne nous divisera !
Nous unirons nos forces pour que la haine recule,
Nous saperons les bases du mensonge et de la folle ivresse
Pour délivrer la vie.


Jean Lavoué





















.
-->

Aucun commentaire:

[URL=http://www.compteur.fr][IMG]https://www.compteur.fr/6s/1/6057.gif[/IMG][/URL]